Contrôle Engins de travaux publique

Vous êtes à la recherche d’un entreprise de contrôle des engins de Travaux publique en île de France, MC Levage vous invite a faire une demande par mail ou téléphone pour recevoir un devis personnalisé des machines TP à vérifier annuellement

Vérification périodique du matériel de de travaux publique

Nous intervenons sur site à la demande . Nos techniciens sont équipes de tablette tactile.

Nous imprimons les rapports de contrôle sur site et communiquons par mail une copie de notre rapport à votre gestionnaire de flotte. Une relance vous sera envoyée par mail afin de gérer au mieux l’ensemble de vos matériels .

La Vérification des engins de travaux publique

Phase 1 : Contrôle visuel de l’état de conservation de l’appareil .

Cet examen visuel doit être réalisé rigoureusement. La réglementation précise que cet examen est limité aux parties visuellement accessibles, soit directement, soit par simple démontage des carters et capots de protection . Le vérificateur n’est donc pas tenu de démonter des éléments de l’appareil pour vérifier. La liste des éléments à contrôler est répertoriée dans la fiche de vérification préétablie.

Phase 2 : Essai de fonctionnement.

Cet essai consiste à vérifier le bon fonctionnement de la machine .Le vérificateur s’assure en particulier du bon fonctionnement :

  • du freinage
  • de la direction
  • des équipements de travail
  • des dispositifs de sécurité ( arrêt d’urgence,attache rapide,limiteurs…)

Tous les mouvements doivent se faire sans à-coup,sans vibration ou bruit anormal. Lorsque l’appareil est équipé pour le levage, le vérificateur doit réaliser un essai en charge pour valider le bon fonctionnement de la machine à la valeur de charge maxi.

Si l’appareil est équipé d’un indicateur de charge et /ou d’un limiteur de charge,le vérificateur doit également s’assurer de son bon fonctionnement et de son bon réglage. La réglementation stipule que l’indicateur / limiteur de charge doit être réglé à la valeur nominale de la machine,avec une tolérance de 10 % en plus de cette valeur.

Vérification initiale appelée vérification de mise en service des engins TP

Pour les engins de terrassement neufs ou d’occasion,équipés pour le levage,le code du Travail prévoit une vérification initiale appelée vérification de mise en service.

La vérification de mise en service a pour but de s’assurer que la machine neuve peut être utilisée en toute sécurité. Cette vérification est également à la charge du chef d’établissement utilisateur de la machine.

Le contenu de la vérification est le suivant :

– Examen d’adéquation : cet examen a pour but de vérifier que la machine est adaptée aux travaux que l’on prévoit d’effectuer. (ex : dans le cas d’une pelle hydraulique,si l’utilisateur prévoit d’effectuer de la pose de canalisations avec cette machine,celle-ci doit obligatoirement être équipée pour le levage,le vérificateur a donc à s’assurer que la machine dispose des clapets de sécurité,de l’abaque de charge et de l’indicateur de charge .)

– Examen de montage et d’installation : examen qui a pour but de vérifier que la machine est montée et installée conformément aux instructions du fabricant. Cet examen s’applique dans le cas de matériels montés et installés chez l’utilisateur final. Pour les engins de terrassement, cet examen peut s’appliquer lorsqu’il y a un montage particulier sur la machine ( accessoire de préhension spécifique, bras rallongé …) il est à noter que cet examen est réalisé par le responsable de la mise sur le marché (vendeur, concessionnaire…)

– Epreuve statique : épreuve qui consiste à faire supporter à la machine ,celle-ci étant à l’arrêt, sa charge maximale de levage multipliée par un coefficient, pendant une durée déterminée. Le coefficient par défaut est de 1,25 et la durée : 1 heure. Cette épreuve a pour but de vérifier la capacité de la machine à maintenir sa charge.

– Epreuve dynamique : épreuve qui consiste à manœuvrer la machine avec sa charge maximale d’utilisation multipliée par un coefficient .Cette épreuve a pour but d’amener la charge dans toutes les positions qu’elle peut occuper de toute façon à solliciter la machine dans les conditions les plus favorables. Le coefficient d’épreuve est par défaut 1.1.

– Essai de fonctionnement : cet essai final permet au vérificateur de s’assurer qu’à l’issue des épreuves, tous les dispositifs de sécurité , tous les dispositifs de sécurité de l’appareil fonctionnent correctement et aux bonnes valeurs.

La vérification de remise en service après une réparation

 Le code du Travail prévoit également, pour les engins équipés pour le levage, une vérification réglementaire qui doit faire suite, en général, aux événements suivants :

  • démontage et remontage de l’appareil
  • réparation , transformation ou modification importante touchant aux organes essentiels de l’appareil de levage.

Cette vérification est appelée vérification de remise en service.

Son contenu est le suivant :

  •           – examen d’adéquation  ( le cas échéant, en cas de matériel modifié)
  •           – examen de montage (le cas échéant)
  •           – épreuve statique
  •           -épreuve dynamique
  •           – essai de fonctionnement final

MOYENS TECHNIQUES :

TABLETTE TACTILE                                                                             PESON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *